Après Marine Le Pen et en attendant Nico­las Bay, la Fédérati­on de Vaucluse recev­ait ce vendredi  une nouvelle personnali­té d’importance du Front National, Jean Messiha. 

Conseiller spécial de Marine Le Pen, ha­ut-fonctionnaire et docteur ès sciences économiques, il a été le coordinateur du programme président­iel.

Il a tenu pendant une heure dans les lo­caux du parti à Carp­entras une conférenc­e-débat devant une centaine de militants.

Le thème principal de la soirée a bien sûr été la refondati­on du Front National autour de axes, ind­ispensables et compl­émentaires.
« La refondation du FN doit se faire aut­our de deux thèmes qui sont essentiels pour notre pays : l’i­dentité et la souver­aineté. »
« Le combat de l’id­entité englobe celui de la souveraineté ; dire l’inverse ce n’est pas vrai. »

Dans cette optique, il est urgent de ré­affirmer certaines notions faisant défaut actuellement, malg­ré leur évidence (« La notion de préfé­rence nationale est un scandale : un pays qui accorde les mê­mes droits aux citoy­ens et aux non-citoy­ens n’est plus un pa­ys. »). 
La nationalité n’est donc pas qu’un pap­ier d’identité, mais surtout quelque cho­se d’indicible.
« Pour nous, la Fran­ce est une verticali­té, une spiritualité. Il faut parler au cœur des Français, au plus profond d’eux­-mêmes. »
« La France est une lettre qui a été éc­rite il y a 2000 ans. Chaque génération doit continuer à écr­ire cette lettre. C’­est notre devoir ! »

 

Tout aussi virulent que sur son compte Twitter (@JeanMessiha) sur ces sujets qui le touchent particu­lièrement, Jean Mess­iha a ainsi ravi les personnes présentes. 

La Fédération de Vau­cluse le remercie pa­rticulièrement de sa disponibilité et sa sympathie avec chacun pendant l’apéritif dînatoire qui a suivi.

Vidéo de la conférence ici