Communiqué d’Hervé de Lépinau, représentant le groupe Carpentras Bleu Marine au sein du conseil municipal de Carpentras

« Le conseil municipal du 24 novembre a été riche de symboles. Des agents municipaux qui ont exprimé légitimement leur colère face à un exécutif de gauche hermétique au dialogue social, un maire incapable de ramener le calme alors qu’il dispose de la police de la séance, la police nationale en masse à l’extérieur de la maison commune, à croire que l’édile n’a plus confiance dans sa police municipale, le fauteuil du maire qui bascule en cours de séance après qu’un pied se soit rompu, les élus Carpentras Bleu Marine chaleureusement applaudis par le public lorsqu’ils quittent la salle du conseil après avoir dénoncé l’autoritarisme d’un maire sans autorité.
Le trône vacille, l’équipage se mutine : le roi est nu. A défaut d’abdiquer, F. Adolphe doit tirer les conséquences de cet état de fait et présenter sa démission et celle de sa majorité. « Tout est perdu, fors l’honneur » écrivit un roi vaincu à sa mère. Mais encore faut-il avoir le sens de l’honneur. »