15179205_340249822997813_7989102741332244618_n

Communiqué des élus du groupe Front National au Conseil départemental de Vaucluse

 

Carpentras, le 14 mars 2017

 

Les parents d’élèves scolarisés en primaire de plusieurs communes de notre département (Sarrians, Monteux, Velleron, Pernes-les-Fontaines, Venasque, la Roque sur Pernes, Saumane, l’Isle-sur- La Sorgue, Althen des Paluds et Saint-Didier) viennent de recevoir un document émanant de la direction générale de l’enseignement scolaire de Vaucluse dans lequel il leur est proposé des cours de langues étrangères en option pour la rentrée 2017. Parmi ces langues optionnelles, on y trouve l’arabe, l’italien, le turc, le croate, le portugais, l’espagnol ou le serbe. Mais cette lettre précise par ailleurs que la seule option possible pour ces communes est… l’arabe !

Alors que de très nombreux enfants quittent l’école primaire avec des lacunes sérieuses en français, on ne trouve pas mieux que de proposer des cours d’arabe, cours qui seront dispensés, nous dit-on, par des « apprenants étrangers ». Sous quel contrôle ? Cette mesure est un obstacle à l’assimilation  et favorise le communautarisme. C’est là, clairement et très concrètement l’application de la politique funeste conduite par Najat Vallaud-Belkacem, politique soutenue, du reste, par certains Républicains, comme Mme Kosciusko-Morizet.

Certains maires s’insurgent, à juste titre, contre ce type de mesures, nocives pour notre cohésion nationale : c’est le cas du maire de Charvieu Chavagneux (38). Aussi, les élus du Front National interpellent les maires de Vaucluse de tous bords pour leur demander quelle position ils comptent adopter sur ce sujet.