Ce mardi 8 septembre, les buralistes ont baissé leur rideau un peu partout en Vaucluse,  pour dénoncer la politique du gouvernement socialiste dont ils sont régulièrement victimes, cette fois-ci concernant la mise en place de paquets de cigarettes neutres.

A Vaison-la-Romaine, Gilles Garnier (président départemental du syndicat du tabac et propriétaire d’une enseigne dans la commune) avait lancé un appel aux débitants de tabac à manifester leur mécontentement et leurs craintes pour la pérennité de leur commerce. Parmi les politiques, seuls des élus et personnalités du Front National ont répondu présents. Philippe de Beauregard (maire de Camaret-sur-Aigues et ex-candidat aux élections départementales), Anne-Sophie Rigault (conseillère municipale à Avignon), et  Catherine Candela représentaient ainsi Marion Maréchal-Le Pen.

Le gouvernement socialiste, sous couvert hypocrite de politique de santé, et dans la lignée des gouvernements UMP précédents, continue son œuvre de destruction des petits villages traditionnels français, en s’attaquant aux petits commerçants.

Marine le Pen et ses élus locaux en Vaucluse soutiennent sans concession le maillage de commerces de proximité contre le matraquage législatif, fiscal, et la contrebande.

Son objectif est clair: « le maintien en France d’un réseau de distribution sous tutelle de l’Etat qui offre les garanties nécessaires, en termes sanitaires et fiscaux, à la vente du produit très spécifique qu’est le tabac ».

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2015/09/08/les-buralistes-toujours-en-colere

tabac