Communiqué d’Anne-Sophie Rigault,

Responsable du Front National pour la 1ère circonscription de Vaucluse

 

Avignon, le 19 mars 2017

 

Le quinquennat de François Hollande aura vraiment été celui de la honte et de la haine de notre pays et de son histoire. En fixant la Journée du Souvenir et du recueillement à la mémoire des Victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, au 19 mars, commémoration du cessez-le feu des combats en Algérie en 1962, les socialistes ont commis une lourde faute. En septembre 1981, François Mitterrand, lui-même, n’avait-il pas déclaré « Cela ne peut pas être le 19 mars », expliquant à juste titre que les combats s’étaient prolongés au-delà de cette date ? En effet, des milliers de pieds-noirs et harkis furent massacrés par le FLN, parfois dans des conditions abominables dont pourraient aujourd’hui s’inspirer les barbares de Daech.

C’est pourquoi, Anne-Sophie Rigault, conseillère régionale et responsable du Front National pour la 1ère circonscription de Vaucluse ainsi que les élus FN/RBM d’Avignon sont au regret de devoir décliner l’invitation de Mme le Maire d’Avignon aux cérémonies qui auront lieu le 19 mars à Avignon et Montfavet.

Ils tiennent, en revanche, à assurer tous les anciens combattants ainsi que les familles des héros et victimes de ces combats, de leur indéfectible amitié et profond respect.