Conseil Municipal du 18 Novembre : questions posées sur l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite dans les Etablissements recevant du public, loi rendue obligatoire en janvier 2015.

1-Comment la Municipalité mettra-t-elle en œuvre l’application de cette loi sur le terrain? à commencer la mise aux normes de leur propre ascenseur…!
   Réponse du Maire relayée dans la presse : sujet délicat et onéreux, nous y réfléchissons…! Que vont penser les personnes handicapées?
   Elle n’aura aucun pouvoir en matière d’application alors que le Maire est le premier Magistrat de la ville..! Nombreuses questions restées sans réponse…!
2-Délibération N°1 concernant la venue de 4 familles réfugiées Syriennes (22 personnes au total) que nous supposons toutes chrétiennes, réponse peu
   claire..! Cet accompagnement sera assuré par un intervenant social basé sur APT, la Mairie mettra tout en œuvre pour leur intégration, leur trouver un
   emploi, mettra à leur disposition: local, outil informatique, photocopieur alors que nous,simples élus de la République n’avons pas droit aux mêmes égards.
   Certains nous diront que c’est pour la bonne cause, faut-il rappeler que la ville d’ APT est sinistrée au niveau de l’emploi, se trouvant dans une situation
   d’extrême précarité, en dessus de la moyenne Nationale avec des infrastructures peu, ou pas adaptées à des arrivées massives extérieures quand on sait
   que la recherche d’un logement pour les Aptésiens reste un réel défi.
3-Délibération N°4 : La Commune d’APT apporte sa garantie à hauteur de 80% sur 2 677 035,00€ (3 prêts au total) construction de 16 logements sociaux
   chemin de la Castagnière,demande émise par SA d’HLM Vaucluse, mais qui en seront les bénéficiaires?