Aux cris d' »Allah Akbar », des islamistes, pourtant connus des services de police, s’en sont pris aux catholiques en égorgeant un prêtre.

Cet acte christianophobe d’une violence inouïe ne peut susciter que la colère, l’écoeurement et la révolte.

Car cette succession d’attentats horribles que nous connaissons est la conséquence logique des politiques menées depuis des décennies par la droite comme par la gauche, faites de laxisme, d’aveuglement et de lâchetés.

Au minimum faudrait-il expulser automatiquement du territoire les délinquants étrangers et déchoir de leur nationalité les individus qui sont indignes de la France.

Mais ce que proposent socialistes et Républicains ne sont qu’emplâtres sur un jambe de bois.

Parce qu’il ne faut jamais renoncer, jamais s’habituer, jamais oublier, les drapeaux officiels de la Mairie de Camaret-sur-Aigues seront en berne demain matin.

Fait à Camaret-sur-Aigues, le 26 juillet 2016