Avignon, le 29 septembre 2016

 Communiqué de presse

Enfin, serait-on tentés de dire ! Enfin les différents acteurs institutionnels concernés ont réussi à se mettre autour de la table pour relancer le serpent de mer qu’était devenue la LEO.

Cette relance, qui était au cœur de notre programme municipal et du programme régional de Marion Maréchal Le Pen, est une excellente nouvelle pour les plus de 20 000 habitants jouxtant la Rocade. Et c’est aussi un levier de développement économique dont Avignon a bien besoin.

Maintenant, place aux actes : les Avignonnais ont tellement attendu qu’il faut rapidement passer des annonces aux réalisations concrètes. Il convient de demeurer vigilants pour que ce nouvel accord ne débouche pas, comme par le passé, sur un nouveau blocage !

Par ailleurs, tout n’est pas réglé. Le tracé ayant été maintenu pour éviter des délais supplémentaires, se posera la question du réaménagement du carrefour de l’Amandier pour éviter sa saturation, ce qui ne semble pas compris dans le projet initial.

Enfin, nous continuerons à militer pour la réalisation concomitante de la tranche 3, sous forme d’un partenariat public-privé, qui doit également être lancée au plus vite, sans attendre l’achèvement, prévu en 2025, de la 2e tranche.

Philippe Lottiaux, président du groupe « Avignon demain » au Conseil municipal d’Avignon