IMG_20160607_090607

 

La ferme du Castellas n’est plus. Cette bâtisse typiquement provençale du XIXème ainsi que des arbres centenaires situés en sortie de Carpentras, route de Mazan, n’ont pas résisté aux bulldozers de la spéculation immobilière

Un projet de centre commercial va voir le jour avec la complicité active de l’équipe municipale socialo-écolo-communiste qui n’en est plus à une contradiction près. La gauche carpentrassienne complice de la malbouffe mondialisée et de la destruction des paysages séculaires : on aura tout vu ! Après des années de polémique et de rebondissements administratifs, l’enseigne MCDonald’s, spécialisée dans l’obésité et l’évasion fiscale, va venir définitivement dénaturer ce paysage considéré par les porteurs du Parc Naturel Régional comme la porte sud du Ventoux. De facto, Carpentras n’a plus rien à faire dans ce projet. Une zone commerciale et des logements sociaux viendront parachever cette entreprise de destruction massive de l’environnement et des commerces de proximité. Francis Adolphe a échoué dans son projet funeste des Croisières. Il se rattrape au Castellas.

Le maire de Carpentras, n’a pas écouté les suppliques des riverains, préférant céder aux sirènes du bétonnage commercial, pourvoyeur d’emplois précaires et de petits salaires.

Les élus Carpentras Bleu Marine de Carpentras et les conseillers départementaux Front National du canton  dénoncent également la part de responsabilité de l’exécutif du Conseil départemental de Vaucluse dans ce projet destructeur. Le Département devra aménager les équipements routiers de la zone et a donné les garanties d’emprunt pour les logements sociaux qui vont s’y construire.