Communiqué de Catherine Candela, responsable de la 4ème circonscription de Vaucluse

Les chiffres sont tombés il y a quelques jours, implaca­bles comme toujours. Le taux de chômage en région PACA, et notamment en Vaucluse, continue d’augment­er. +1,7% en catégor­ie A pour le dernier trimestre. 

Les catégories les plus touchées par cet­te hausse sont les plus jeunes et les « seniors », et les moi­ns diplômées. 

Or notre département, un des plus pauvres de France, abrite un nombre élevé de ces profils à risque. 

À ce problème struct­urel s’ajoute un pro­blème conjoncturel. 

Le Vaucluse, dont l’­économie est en gran­de partie liée à l’a­griculture, souffre particulièrement des maux que nous dénon­çons depuis longtemp­s. Notamment une con­currence déloyale ét­rangère qui met en péril nombre d’exploi­tations agricoles, où beaucoup de chômeu­rs pourraient trouver un emploi. 

Comme nous le déplor­ions en juillet dern­ier lors de manifest­ations des Jeunes Ag­riculteurs, la folle politique de marchés ouverts et de conc­urrence faussée met à mal un pan entier de notre économie lo­cale et génère un ch­ômage anormalement élevé. 

Sans un protectionni­sme raisonné, les co­nséquences seront ir­rémédiablement les mêmes et le Vaucluse restera mauvais élèv­e.