Les conseillers régionaux Front National de Vaucluse tiennent à dénoncer la connivence, désormais devenue institutionnelle, dans notre région, et plus particulièrement dans le Vaucluse, entre Les Républicains et les socialistes. Cette connivence, pour ne pas dire cette complicité, s’affiche sans complexe dans le dossier des chorégies d’Orange. A peine arrivée au ministère de la Culture, Mme Azoulay n’a pas tardé à montrer son vrai visage, celui d’une gauche sectaire, en projetant de supprimer la subvention de l’Etat aux chorégies d’Orange, sous prétexte que la présidence du conseil d’administration, conformément aux statuts de son association, doit revenir à un élu de la ville accueillante. M. Estrosi, jamais en reste pour donner des gages à la gauche qui l’a fait président de la région, emboîte le pas de la ministre. Le beau, le vrai transcendent les partis, chose inconcevable lorsque l’on est de gauche comme Mme Azoulay ou que l’on a aucune conviction, comme M. Estrosi.