A l’évidence, en dépit de ses manchettes à poignet mousquetaire, M. Cazeneuve use beaucoup moins des effets de manche que son prédécesseur place Beauvau. En est-il moins inefficace ? Rien de moins sûr. On le voit sur le dossier des clandestins de Calais qui semblent de moins en moins avoir l’intention de se plier, même sans la corde au cou et la soupe en plus, aux lois de ce pays. La solution du gouvernement pour régler le problème ? Dans un premier temps, plus de CRS, dans un second temps, un nouveau centre d’hébergement. Avec cela, on tiendra bien au minimum jusqu’aux prochaines élections départementales et régionales de 2015 qui risquent d’être un raz-de-marine dans la région Nord-Pas-de-Calais, au mieux jusqu’aux présidentielles, histoire de passer le mistigri au suivant… En fait, M. Cazeneuve ne fait pas preuve d’inefficacité, ni d’incompétence, mais d’impuissance comme le Premier ministre, comme le Président. Impuissance car la France n’est plus souveraine. Tant que la France n’aura pas retrouvé sa souveraineté, les effets de manche n’y pourront rien.

GM