imgres

 

Notre commerce de proximité est au plus mal. Depuis plus de deux ans, nous lançons, avec les commerçants et leurs associations, des cris d’alarme. Hélas, la situation empire. Nous arrivons dans l’intra-muros à près de 20% de boutiques vides. Or, les richesses touristiques de notre ville devraient permettre de mieux nous en sortir, sous réserve d’une action volontariste de la municipalité.

Cette action que nous appelons de nos vœux tient en cinq axes majeurs :

  • la sécurité, car notre attractivité en dépend. La rue de la République comme la Place Pie sont défigurées par la mendicité agressive. Extra-muros, des commerces ferment dans des quartiers où il ne fait plus bon se promener le soir ;
  • la propreté, des rues comme des façades, pour redonner aux habitants comme aux touristes l’envie de flâner dans la Ville ;
  • des animations qu’il faut développer en lien avec les associations de commerçants, sur l’ensemble de l’année ;
  • le stationnement, qui est un problème majeur. Ce n’est pas en chassant les automobiles du centre que nous recréerons une attractivité. C’est au contraire en créant de nouvelles possibilités de stationnement avec la gratuité de la première heure que nous attirerons de nouveau les clients ;
  • un véritable politique de revitalisation commerciale, en préemptant des fonds de commerce pour éviter qu’ils ne deviennent des nièmes kebabs, et garantir partout une présence des commerces de bouche, des métiers d’art, des bars et restaurants, de tout ce qui fait la vie d’une ville.

Cela suppose aussi de faire revenir à Avignon, notamment intra-muros, du pouvoir d’achat. C’est en rendant Avignon plus attractif, en faisant en sorte que les touristes y restent plus longtemps, en développant le tourisme d’affaires, en maintenant les grandes enseignes, en redonnant une dynamique de l’habitat intra-muros, en redynamisant Montfavet et en redonnant une diversité commerciale dans tous nos quartiers que nous parviendrons à inverser une tendance de plus en plus inquiétante.

 Groupe AVIGNON DEMAIN (FN/RBM)

Philippe Lottiaux, Anne-Sophie Rigault, Daniel Christos, Mauricette Mas, Mireille Roumette, François Glémot, Raphaël Mérindol