Avignon, le 13 mars 2017

 

Avignon a encore été le théâtre, au cours du week-end dernier, de violences à l’égard de nos forces de l’ordre. Alors que la police tentait d’interpeller un automobiliste qui avait grillé un feu rouge – un délit selon la Loi, une incivilité, sans doute, pour MM. Macron et Hamon -, une quinzaine d’individus a encerclé nos policiers : insultes, caillassage, coups de poing. La routine, diront certains, une fatalité diront d’autres. La faute « à la société », expliqueront encore les partisans de MM. Hamon ou Macron. M. Macron qui ne trouve rien de mieux que d’inscrire dans son programme relatif à la sécurité, la lutte « contre les pratiques abusives en matière de contrôle d’identité »…

Et pourtant, cette routine peut être cassée, cette fatalité conjurée. La preuve en est, les résultats obtenus depuis trois ans dans la ville du Pontet, administrée par une majorité Front National, résultats qui ont été salués récemment à l’occasion du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance auquel participaient les autorités de l’Etat de notre département : baisse de 18% des attaques aux personnes, 5% pour les attaques aux biens.

Il est temps, grand temps de rétablir l’ordre républicain, ici en Vaucluse, comme partout en France.