15073528_1365037086862200_8889053354377156471_n

Communiqué de presse de Catherine Candela, responsable du Front National pour la 4ème circonscription de Vaucluse.

Ce dimanche, les rares électeurs du premier tour de la primaire socialiste auront le choix entre Manuel Valls et Benoit Hamon. Autant dire que le choix n’est que d’apparence. En effet, Valls comme Hamon ont longtemps été alliés dans les manœuvres internes du PS. Tous les deux ont été ministres de François Hollande. Avant cela, tous les deux ont été élus dans la région parisienne, tous les deux ont versé dans le communautarisme islamiste pour bâtir leurs implantations. Tous les deux partagent le bilan de la gauche au pouvoir.

Leurs divergences ne tiennent qu’aux rôles médiatiques qu’ils ont choisi d’incarner dans cette primaire. L’un joue au chef d’État, l’autre joue au vrai-homme-de-gauche. Mais tous les deux sont sous la barre des 10 % d’intentions de vote. Mais tous les deux incarnent à merveille ce parti socialiste qui ne peut plus désormais espérer gagner d’autre élection que sa primaire. Mais tous les deux sont à l’image d’une gauche qui n’a cessé de trahir le peuple et de vendre la France.

Dimanche, les militants socialistes auront donc le choix entre deux perdants. Pour tous les autres, l’immense majorité des Français, il n’y a plus que trois mois à patienter avant de pouvoir vraiment changer les choses. Au nom du peuple…