Communiqué de Catherine Candela, responsable de la 4ème circonscription de Vaucluse 2018 : les ruraux encore pénalisés !

 

Chaque début d’année est accompagné de son lot d’augmentations diverses et de nouvelles réglementations. Cette fois-ci c’est le gouvernement d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe qui se charge d’assommer les Français, et plus spécialement les Français des territoires ruraux, comme notre 4ème circonscription par exemple. Ainsi, le prix du gazole va augmenter de 30 centimes par litre d’ici 2022, l’implantation des radars automatiques s’intensifiera (+540 en 2018) et souvent à des endroits lucratifs plutôt que réellement dangereux, le contrôle technique sera plus sévère et plus cher de 15 à 20%, la vitesse sur routes secondaires sera limitée à 80 km/h, etc… On le voit, ce seront les automobilistes de province qui auront le plus à souffrir de ces mesures, étant donné leur isolement géographique. D’autant plus quand la fermeture des services publics rend leurs déplacements vers les centres urbains indispensables et plus fréquents. On ne saurait trop conseiller à M.Macron de prendre enfin en compte les difficultés des Français « périphériques » et ruraux, et d’arrêter la chasse aux automobilistes. Après les milliards consacrés en vain à la politique de la ville, il serait temps de s’occuper de nos campagnes, le cœur de la France.