De nombreux représentants du Front National de la Jeunesse se sont rendus les 21 et 22 mai au Parlement européen de Strasbourg pour l’«European Youth Event».
Venus des quatre coins de la France, nous avons participé à différentes réunions, conférences et autres débats avec plus de 7 000 jeunes Européens. Le slogan de cet événement, « Ensemble nous pouvons changer les choses ! », ainsi que les thèmes proposés tout au long du week-end, nous avaient laissé croire que l’Union européenne s’était enfin rendue compte de ses profonds dysfonctionnements. Mais l’ambiance tentes hippies, djembés et murs d’expression de libertés artistiques, nous ont vite ramenés à la réalité.
Alors que l’Europe d’aujourd’hui fait face à une crise sans précédent avec l’arrivée massive de migrants, la hausse du chômage et la paupérisation des classes populaires, un grand nombre de « jeunes » présents à cet événement trouvait les coupables à tous ces maux : le populisme !
Bien évidemment, ces jeunes bobos, à peine sortis de l’adolescence, pensaient passer ces quelques jours dans leur monde merveilleux des bisounours, mais c’était sans compter la présence de jeunes patriotes français, belges, italiens, bulgares, ou roumains. Regroupés dans l’hémicycle durant près de deux heures le samedi après-midi, nous avons pu, par la voix notamment de notre directeur du FNJ, Gaëtan Dussausaye, défendre fièrement nos valeurs en dénonçant la propagande ultra-libérale mondialiste et immigrationniste vendue par les organisateurs de l’événement.
Face à cette jeunesse soumise par Bruxelles ou par les lobbies, une autre jeunesse se construit dans plusieurs pays européens, et demain elle sera majoritaire: pour une Europe des Nations et des Libertés !