Non au projet de centre commercial des Croisières

 

Le projet de centre commercial des Croisières défendu par Monsieur Adolphe montre à quel point le maire est déconnecté des réalités de sa ville.

En faisant la promotion de ce projet, il tient un double langage que les Carpentrassiens auront sans doute beaucoup de mal à comprendre. Comment peut-il en effet vouloir dynamiser le centre-ville tout en rabattant les consommateurs sur la périphérie ? Une telle réalisation signerait indubitablement l’arrêt de mort du centre-ville et des commerçants.

Par ailleurs, à l’heure où les prix à la pompe battent des records, fruit de la politique socialiste dont il porte les couleurs, il voudrait contraindre les Carpentrassiens à multiplier les kilomètres en voiture pour remplir leur caddie? Est-ce vraiment le meilleur service à leur rendre quand on sait que cette région, loin des clichés bobos-écolos des touristes estivaux, figure déjà parmi les plus pauvres de France?

Si la croissance repose en partie sur la consommation, elle repose également sur l’industrie et, pour notre région, il est préférable que cette zone conserve sa vocation industrielle. Les deux grandes surfaces de Carpentras que sont Leclerc et Intermarché répondent parfaitement aux besoins des Carpentrassiens.

Par conséquent, il y a lieu de se poser des questions quant aux motivations du maire pour créer cette nouvelle zone si les arguments économiques, sociaux et locaux ne tiennent pas debout.