A la suite du premier tour des primaires du PS en Vaucluse, force est de constater que le Parti socialiste a atteint un degré de déliquescence inédit sur notre territoire.

La participation presque deux fois moins « importante » qu’en 2012 (11 700 votants contre 20 000) est symptomatique de la réelle défiance qu’éprouve le peuple de gauche vis-à-vis des gouvernants et ex-gouvernants socialistes qui, non seulement n’ont jamais su répondre à ses attentes mais de surcroît l’ont trahi à moult reprises.

Ayant tous, à un moment donné, marché aux côtés de F. Hollande, mi clones, mi clowns, aucun des 7 prétendants socialistes à la fonction présidentielle n’a su convaincre un tant soit peu les Vauclusiens puisqu’au final, seuls 3% d’entre eux se sont déplacés pour aller voter.

Le Parti socialiste, vendu aux diktats de Bruxelles, n’a aujourd’hui plus rien de social et a ostensiblement fondé sur le communautarisme et l’immigration de masse son seul espoir de survie. Dans un département comme le Vaucluse, miné par l’immigration et la pauvreté, une telle déculottée était à l’évidence fortement prévisible.

L’extrême faiblesse de l’adhésion au message socialiste en Vaucluse donne également à s’interroger sur leur sur-représentation dans les instances locales, et notamment au conseil départemental où leur groupe comprend deux fois plus d’élus que celui du Front National dont les idées sont pourtant largement majoritaire dans les urnes. Pour le plus grand bien de la démocratie, il est vraiment temps que la représentation devienne partout proportionnelle comme le propose notre présidente.

Rappelons que la participation aux primaires des LR n’était guère plus importante en Vaucluse (8% des inscrits), ce qui montre le peu d’intérêt de la population pour ces pratiques venues d’outre-Atlantique, qui n’appartiennent pas à notre culture et qui visent, en tout cas chez nous, à donner seulement l’illusion de la légitimité au sein d’appareils où la cacophonie est reine.

Enfin, il convient de se réjouir de ces résultats puisque seulement 11 Vauclusiens inscrits sur 100 se sont intéressés aux primaires LR et PS. Cela signifie que les 89 restants ne sont pas dupes des mensonges et des trahisons de ces arlequins du système. Cet état de fait est particulièrement encourageant pour Marine Le Pen en vue des présidentielles.

Marion Maréchal-Le Pen