Je tiens tout d’abord à remercier les 12 230 Avignonnais et Montfavétains qui nous ont accordé leur suffrage ce dimanche 30 mars (soit plus de 3 000 électeurs supplémentaires entre les deux tours), nous permettant de dépasser les 35% des voix. Un score historique sur les municipales à Avignon.
Le maintien de la liste UMP, une fois encore allié objectif du PS, a malheureusement conduit à la victoire de la gauche à Avignon. Nous en prenons acte.
Il nous faut maintenant regarder l’avenir.
Je tiens tout d’abord à féliciter Mme Helle, qui sera samedi le nouveau Maire d’Avignon. J’espère qu’elle mettra en oeuvre une politique permettant le redressement de la Ville et l’amélioration de la qualité de vie des Avignonnais et des Montfavétains. Je nourris malheureusement quelques craintes sur ce point. Elle trouvera en nos 9 conseillers municipaux une opposition constructive mais résolue. Nous avons la responsabilité de faire entendre la voix des 12 330 électeurs qui nous ont fait confiance et nous nous en montrerons dignes.
Une véritable dynamique s’est créée. Nous poursuivrons sur ce chemin dans le même esprit qui nous a animé durant cette campagne : sérieux et réaliste dans les propositions, respectueux de tous, attentif avant tout au bien-être des Avignonnais et des Montfavétains. Cet esprit est aussi un esprit de rassemblement, que nous veillerons à maintenir. Car les électeurs, las des vaines querelles partisanes, attendent cette démarche.
Nos adversaires n’ont eu de cesse, entre les deux tours, aidés par quelques affidés hystériques, d’agiter les peurs et les fantasmes à notre encontre, enchainant les calomnies et les contre-vérités. Il nous appartiendra à l’avenir de continuer à prouver que nous sommes un mouvement ouvert sur le monde, sur la culture, et pour l’intégration de tous, dans le respect des valeurs qui constituent notre cher pays.
Je tiens tout particulièrement à remercier tous ceux, colistiers, militants, sympathisants, qui se sont impliqués dans cette campagne. Je leur suis particulièrement reconnaissant.
Nous continuerons à travailler ensemble, car demain d’autres combats nous attendent. Que nous gagnerons.

Philippe Lottiaux