Le peuple Français contre l’Europe mondialiste de Bruxelles

L’institut BVA a mené en février une enquête concernant le regard de la population française sur la construction européenne et sur les institutions communautaires qui démontre clairement une prise de conscience du peuple français à l’égard de l’Europe de Bruxelles.

Si, en octobre 2003, 61% des français considéraient la construction européenne comme une source d’espoir, dix ans plus tard, ils ne sont plus que 38% et, depuis un an, ce taux a chuté de douze points !

Les trois quarts des Français considèrent l’action européenne comme inefficace en matière d’immigration, de chômage, d’économie, de croissance et souhaitent une remise en cause de cette politique qui suscite misère et crainte pour l’avenir.

Les Français restent, à la grande déception des européistes, très attachés à la souveraineté nationale et inquiets des mesures d’austérité prises par le gouvernement.

Le Front National se félicite de la lucidité du peuple français qui valide le programme de Marine LE PEN et sa volonté de changer de système.

Le rejet par référendum de la constitution européenne était donc bien le signe avant-coureur d’une prise de conscience nationale et populaire et préfigure de l’inévitable et salutaire recomposition politique à venir autour de nos idées !