FRAUDE A LA CAF DANS LE VAUCLUSE : LA GOUTTE D’ EAU QUI FAIT DEBORDER LE VASE

La presse nationale et locale dans son édition du 20 Février, fait état de fraudes aux allocations familiales à la CAF dans le département du Vaucluse, pour un préjudice estimé à 41 622 euros.

La sanction applicable  est de trois mois de prison avec sursis autrement dit rien quand on sait que les peines de moins deux ans ne sont majoritairement pas exécutées.

Une goutte d’eau dans un océan de pillage des deniers publics dans un pays où la fraude sociale atteint vingt milliards d’euros par an sans qu’aucune politique volontariste ne soit mise en œuvre pour l’éradiquer.

Pour ramener à l’équilibre la branche budgétaire famille en déficit, le gouvernement préfère envisager de taxer les prestations familiales, en pénalisant  une fois de plus les classes moyennes, c’est-à-dire celles qui contribuent largement à la redistribution sociale sans bénéficier, la plupart du temps, des aides qu’elles participent à financer. Le caractère universel des allocations familiales permet de compenser quelque peu l’injustice qui veut que les classes moyennes soient  assez riches pour payer mais trop riches pour être aidées! Une fois de plus, le gouvernement préfère la facilité de l’impôt plutôt que le courage politique!