L’UNION EUROPÉENNE, FOSSOYEUR DE L’AGRICULTUTRE FRANÇAISE

Du 69ème congrès de la FDSEA qui se tenait hier à Orange, il ressort que l’agriculture française et vauclusienne en particulier font les frais de de la politique insensée de l’Union Européenne, conséquence de l’abandon de souveraineté voulue et mise en œuvre par la majorité UMPS.

La baisse constante des budgets alloués à l’agriculture, la différence de traitement entre les différents pays de l’Union et une règlementation abracadabrante constituent  le triptyque sordide qui conduit, année après année, à l’abandon de filières agricoles.

Les technocrates Bruxellois ont visiblement décidé de faire des agriculteurs français les « jardiniers » de l’Europe pour que les touristes écolo-bobos puissent jouir tranquillement des plaisirs bucoliques pendant leurs vacances dans les campagnes françaises, quand les Français devront, eux, se contenter des productions venues d’on ne sait où pour se nourrir.

Marion Maréchal Le Pen et Hervé de Lépinau appellent de leurs vœux la sortie urgente de cette union des technocrates et des spéculateurs.