L’UMP monte une cellule pour « passer au crible » les candidats frontistes : Copé joue les sous-Harlem Désir

 

Jean-François Copé aurait manifestement doté l’UMP d’une cellule chargée de fliquer les candidats du Front National. Il s’agit, nous dit-on, «d’une équipe internet, chargée de passer au crible les nouveaux candidats du Front national : leur vie, leurs fréquentations, leur passé sur les dix dernières années.»

Outre le fait que leurs méthodes relèvent du flicage et de l’opération de barbouzerie caractérisée, nous constatons que l’UMP et ses dirigeants ont choisi de continuer à jouer les supplétifs des socialistes, traquant le Front National avec un zèle qu’on ne rencontrait plus qu’à SOS Racisme.

Décidément, Copé et l’UMP sont aussi sectaires avec le Front National et ses militants qu’ils sont complices et serviles à l’égard du Parti Socialiste. Loin de nous intimider, cette révélation renforce notre confiance : les Français préfèreront dans les semaines à venir se doter d’une opposition réelle plutôt que d’élire les factotums des socialistes.