Opposition : les électeurs n’ont pas attendu Mme Seddik

La future conseillère municipale du Parti dit « Les Républicains », qui remplacera M. Marcucci, indiquait récemment son souhait de créer une « opposition démocratique » (sic) pour tous les électeurs « de gauche, du centre et de droite » qui n’ont pas accordé leurs suffrages à Mme Helle.

Sans doute Mme Seddik était-elle quelque peu en retrait des bancs du Conseil municipal ces derniers mois, sinon elle se serait sans doute aperçue que l’opposition est bien présente, intervient et travaille. Une opposition FN/RBM « démocratiquement » élue avec le double des voix de la défunte UMP au second tour des municipales de 2014.

Peut-être Mme Seddik a-t-elle également déjà oublié (ce qui peut se comprendre) qu’aux départementales de mars 2015, la liste dont elle était suppléante n’atteignait pas les 12% au premier tour, alors que la liste FN/RBM atteignait, toujours « démocratiquement », près de 40%.

Les Avignonnais et les Montfavétains, qui sont de plus en plus nombreux à rejeter l’immobilisme et l’illusionnisme de la gauche locale, ont pour leur part très bien compris que nous représentions la seule opposition et la véritable alternative. Les dernières élections l’ont montré, et les prochaines le montreront encore davantage.

                                                                                                                            Philippe Lottiaux

Télécharger en PDF