Communiqué d’Hervé de Lépinau,

Conseiller départemental de Vaucluse

Carpentras, le 6 mars 2018

Adrien Morenas, député de la 3e circonscription de Vaucluse vient de signer avec 25 de ses collègues LREM à l’Assemblée nationale une tribune dans Le Monde pour prendre la défense de ces fameux compteurs Linky, alors que partout dans notre département ont lieu des réunions publiques sur ce sujet et que des élus locaux se mobilisent contre leur installation.

L’argument principal de cette tribune qu’on peut qualifier de publicitaire ? Les compteurs Linky faciliteraient la transition énergétique. La preuve ? Une étude menée quelque part dans le sud de la France et qui avance carrément le chiffre de 23% d’économie (ni plus, ni moins…) à la clé pour les consommateurs ! Sans doute le même genre d’étude, ne reposant sur aucune donnée statistique fiable, que celle avancée par le premier ministre pour imposer la réduction de la vitesse à 80 km/h.

En revanche, cette tribune, signée par M. Morenas, se garde bien de mentionner le rapport de la Cour des comptes du 7 février 2018 dans lequel est évoqué un dispositif « avantageux pour Enedis » mais « coûteux pour le consommateur ». En clair, les usagers paieront plus cher leur électricité pour financer l’installation de ces compteurs, ce qui évidemment pèsera plus lourd dans le budget des plus modestes et des classes moyennes. Mais on l’a bien compris, avec notamment l’augmentation de la CSG, celle préoccupante de la taxe sur les carburants, du fioul domestique – ces dernières mesures qui pénalisent encore plus les populations rurales -, tout cela est le cadet des soucis de M. Macron, de Mme Poirson ou de M. Morenas, bien plus soucieux de soutenir les grands groupes et la finance.