Communiqué d’Hervé de Lépinau, chef du  groupe d’opposition Carpentras Bleu Marine

Le conseil communautaire s’est réuni ce lundi 7 juillet à l’hôtel de la COVE pour sa dernière séance avant la trêve estivale. Au menu: 40 délibérations! Julien Aubert, absent lors des précédents conseils, s’est étonnement rapproché (sur le plan géographique) des élus FN/RBM pour s’être placé dans la travée située en dessous de la nôtre.

La 1ère délibération a porté sur l’approbation du procès-verbal de la séance du 2 juin: nous avons voté « contre » car il n’est pas le reflet de ce qui s’est réellement passé puisqu’il est fait état d’un vote à l’unanimité (moins les voix FN/RBM) des subventions à la SA Vaucluse Logement alors que certains élus n’ont pas pris part au vote, manifestement sensibilisés par les arguments que j’ai avancés pour justifier notre opposition à cette aide financière accordée à une société de droit privé. Je tiens à rappeler que F. Adolphe avait soutenu mordicus que la totalité des conseillers présents auraient pris part au vote alors que cela est faux. Or nous savons que le Maire de Carpentras sait prendre ses aises avec la sincérité du vote en conseil.

Nous avons ensuite dénoncé le gaspillage d’argent du contribuable par le biais d’énièmes subventions à concurrence de 50 000 euros accordées à des associations sociales comme le Tricadou, pourtant déjà grassement appointées par la commune de Carpentras.

Au chapitre des gaspillages, nous avons appris que la COVE souhaite revendre au prix de 45 000 euros une balayeuse laveuse de voirie achetée 150 000 euros en 2012 au motif que cet engin n’avait plus d’utilité suite au transfert de l’activité « nettoiement » à la commune de Carpentras en 2013! Ainsi la collectivité a pratiquement perdu 100 000 euros sur un matériel pratiquement neuf et ayant peu servi… Nous allons demander des comptes à ce sujet.

Notre groupe a bien entendu voté pour les décisions d’intérêt général qui constituaient le gros de l’ordre du jour.

Fait intéressant: certains conseillers communautaires, qui n’osent pas encore voter contre certaines délibérations inutiles et couteuses, ont commencé à s’abstenir, ce qui constitue une nouveauté par rapport aux séances précédentes.

Je rappelle que F. Adolphe a été élu président de la COVE avec une petite voix d’avance, de sorte que sa majorité reste fragile. Nous espérons que le courage et la raison emmèneront une majorité de conseillers à s’opposer aux délibérations qui ne seront pas conformes à l’intérêt général et au bien commun.

 

Retrouvez Carpentras Bleu Marine sur FACEBOOK

https://www.facebook.com/CarpentrasBM