Discours d’entrée au Conseil Municipal

6 Avril 2014

Mesdames et Messieurs,

Au nom de la République Française et au nom des 2 151 personnes, électrices et électeurs (soit 1 électeur sur 2) qui, par leur vote d’adhésion, nous ont mandatés pour les représenter ce jour et les servir durant les 6 années à venir, nous, moi-même et les 6 élus qui m’accompagnent (…) avons le grand honneur de prendre place dans cette assemblée pour y travailler, en notre âme et conscience, loin de tout affairisme et de tout carriérisme, c’est-à-dire dans la droite ligne du Front National – Rassemblement Bleu Marine que nous avons aussi le grand honneur de représenter.

Les scrutins des dimanche 23 et 30 mars 2014 viennent de changer la donne politique de cette ville : plus rien désormais ne sera comme avant ; notre victoire c’est cela : la sortie du paysage politique valréassien de l’UMPS et son élimination pure et simple pour les 6 années à venir. M. Adrien, vous voulez reconstruire une droite républicaine dites-vous ! Pour cela, vous appelez à la rescousse un leader du temps passé … mais vous n’aviez même pas prévu notre arrivée ! pourtant « gérer c’est prévoir ».  Est-ce donc si difficile pour vous de trouver ou retrouver votre chemin ! La vérité est que le Front National – Rassemblement Bleu Marine est devenu le seul et unique parti véritablement républicain ; représentant véritablement le peuple ! C’est dire si votre front dit républicain mis en place entre les deux tours apparaît de plus en plus fragile et bien dérisoire … se fissurant de plus en plus et inexorablement.

Au sein de cette présente assemblée, nous nous engageons à conduire notre combat avec foi, passion et détermination pour le bien du peuple de VALREAS qui, comme vous le savez toutes et tous, vient d’entrer dans sa dernière ligne droite. Les 6 années de gestion municipale à venir seront décisives : elles feront que cette ville existera ou n’existera plus ; c’est vous dire l’enjeu de notre engagement dans une opposition que nous voulons efficace car constructive, forte et résolue. J’entends donc diriger et mener cette opposition avec le sens du devoir et de l’œuvre à accomplir.  Nous serons particulièrement vigilants, nous les 7 élus, à vous rappeler ce devoir : conduire tout un peuple vers un avenir local bien meilleur, alors que déjà l’on constate que les classes moyennes y sont sacrifiées et laissées pour compte.

Notre orientation et nos démarches à vos côtés s’inscriront dans le cadre d’un  retour de l’autorité et de la justice, dans le droit à la sécurité, dans la demande d’un audit des finances de la ville et d’un audit organisationnel des services, d’un audit de la police municipale (tous rendus publics), dans l’avancement vers un autofinancement de cette commune avec une baisse mesurée des taux des impôts locaux, dans la prise de conscience d’un communautarisme étouffant toute perspective de développement, dans la prise en compte de la laïcité et le rappel de sa gratuité au moment de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, dans un soutien sans faille à nos écoles même privées dont un retour des subventions supprimées par la précédente municipalité, dans un plan d’aide pour les familles en détresse et une gestion du milieu médical, dans la mise en place d’une antenne humanitaire contrôlant le grand domaine du social, dans la révision totale et absolue de l’aide à certaines associations, dans la suppression des privilèges de certains, dans le sauvetage de la ville historique, de ses fêtes et de son histoire et dans la perspective enfin de remonter Valréas dans l’excellence. (…)

En vous remerciant pour votre attention et l’intérêt que vous nous portez !

France BARTHELEMY BATHELIER