«Mais moi, je ne veux pas d’un monde dans lequel MOLIERE, PASTEUR, HUGO, MISTRAL, FABRE OU TEILHARD DE CHARDIN auraient dû obligatoirement « prendre leur retraite » à l’âge de leur gloire … Je ne veux pas d’un monde figé et dégénéré car « excluant » la trop grande jeunesse ou la trop grande vieillesse ; excluant les félibres et les poètes pour ne retenir que les petits princes fonctionnarisés. RIMBAUD entre dans la nuit. Je préfère partir ou mourir pour accéder à cette liberté, cette grandeur et ce sens du combat que la France embourbée me refuse désormais. Jamais je n’aurais pensé que l’avenir c’était ça ! Jamais je n’aurais pensé que, demain, la France ce serait ça !

Peut-on croire encore, raisonnablement, que ce royaume, dans un temps maintenant si proche, sera peuplé de grands princes. »

Confidences d’Honorine, 17 ans, Lycéenne, recueillies par France Barthélémy Bathelier, Chef de groupe FN-RBM à Valréas