milou   A PROPOS DE MOI…

D’origine Italo-Arménienne, deux peuples de bâtisseurs, je suis, de par mes racines, attaché aux valeurs du travail et de la famille. Bercé par les propos que me dispensaient mes aînés sur leur terre d’accueil, « heureux comme un dieu en France », je me suis forgé dans l’amour de mon Pays que j’ai servi avec fierté et fidélité: je suis d’ailleurs sous-officier de réserve.

J’ai grandi dans les quartiers Nord de Marseille. Mon père était pâtissier, ma mère aide-soignante ; tous deux travaillaient la nuit, se privant pour élever leurs trois enfants tout en nous inculquant une éducation basée sur des valeurs simples: respect, famille, travail. Pour nous préserver de l’insécurité toujours plus grande des quartiers Nord de Marseille, de triste renom, nos parents nous emmenaient passer week-ends et vacances à Cadenet, et c’est de là qu’est né mon  attachement au Vaucluse, à tel point que j’ai décidé de m’y installer.

En 2004, avec M. Gérard Marcaggi, tous avons créé une petite SARL au capital de 8000 € spécialisée dans la fabrication de véhicules funéraires. En 2007 nous avons acquis un local dans la ZA Saint Louis au Thor. Aujourd’hui notre petite SARL est devenue une S A S, au capital de 40 000 €, avec 120 000 € de fonds propres et nous sommes co-leader du marché français du véhicule funéraire. Tous nos véhicules sont produits en Vaucluse et expédiés dans la France entière et une partie de l’Europe.

Dans la situation actuelle, il est impératif de gérer une mairie à l’image d’une entreprise avec le souci constant de l’équilibre budgétaire. Les emprunts doivent uniquement servir à financer des investissements et les augmentations d’impôts doivent être exceptionnelles et ne pas servir à équilibrer des budgets fantaisistes.

J’aurai l’occasion, au cours de la campagne électorale, de développer mon programme économique.

Je suis attaché à certaines valeurs comme la liberté de penser, la liberté des personnes, le droit à la sécurité pour les biens et les individus. A ce titre, je proposerai une réforme de la police municipale avec augmentation des effectifs, mise en place de la vidéosurveillance, renforcement des permanences et rondes de nuit.

Il faut pour L’Isle-sur-la-Sorgue, un maire présent, disponible, et à l’écoute de la population.