CARPENTRAS, LE 27/09/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MARION MARECHAL-LE PEN

 

Les derniers chiffres du taux de chômage pour le mois d’août publiés par le gouvernement sont effarants, tant au niveau national que régional. Il s’agit en effet de la plus forte hausse enregistrée depuis le mois d’avril 2009 ! (source http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/09/26/97002-20160926FILWWW00259-le-chomage-a-explose-en-aout.php)

La région PACA n’est pas épargnée par ces tristes résultats : près de 4000 nouveaux chômeurs pour la seule catégorie A. Toutes catégories confondues, la progression s’élève à 2,6% sur l’ensemble du trimestre : un record… Comparé aux autres départements de la région, le Vaucluse est le département le plus touché  avec une « progression » en août d’1,5 pour la catégorie  A  et d’1,9% avec les autres catégories (source La Provence du 27/10/2016).

Ces résultats désastreux sont d’abord ceux du Président de la République et de Mme El Khomri, son ministre du Travail qui, à ce rythme, deviendra bientôt la ministre du Chômage. Aplatis devant Bruxelles, trahissant jour après jour les entreprises françaises, les accablant de charges toujours plus lourdes, leur compliquant la vie sur le terrain administratif, n’assurant pas la sécurité sur le territoire national, mettant en concurrence des immigrés ou des clandestins avec des travailleurs français, jamais ils ne pourront inverser cette courbe, bien que ce fut un engagement de campagne du candidat Hollande. A moins de tricher avec les chiffres … Ça ne serait pas la première fois.

Au niveau local, ces résultats montrent également l’incroyable inefficacité de M. Estrosi qui, au-delà des effets d’annonces tonitruants dont il est coutumier, est incapable de redresser la situation économique de la région PACA héritée de ses prédécesseurs, le développement économique étant  pourtant l’une des compétences phares attribuées à la région, dotée pour ce faire de moyens conséquents. Et dans ce marigot, le Vaucluse semble avoir été particulièrement délaissé.

Pour MM. Hollande et Estrosi, manifestement, « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent », comme le disait en son temps M. Chirac. Le chômage est la préoccupation majeure des Français. Tous ont promis.  Tous ont trahi. Leur programme économique a définitivement échoué. Le nôtre est partagé, rappelons-le, par huit prix Nobel d’économie autrement plus au fait que les « experts journalistes » autoproclamés. Pour ceux qui veulent vraiment travailler, il n’y a qu’un seul choix pour 2017 : Marine !

Marion Maréchal-Le Pen

Député de la 3ème circonscription de Vaucluse