Contribution de Georges Michel, association Carpentras à Coeur

Facebook est décidément le défouloir de la bêtise et de la haine. Voici ce que l’on peut lire à propos de la Manif pour Tous depuis la semaine dernière sur la page de Pierre Nicolas, homme de gauche, journaliste au Comtadin, ami « face-bookien » de Francis Adolphe, Christian Gros, François Cortegiani : Cet après-midi, à Paris et à Bordeaux, l’Etat Catholique du Lavement a rassemblé 77500 personnes. Si on envoie les Rafale bombarder l’Etat Islamique du Levant, pourquoi on atomiserait pas menu aussi ces tarés là ? Pourquoi les intégristes catho ont le droit à un régime de faveur ? Ces bâtards ont fait la preuve tout au long de l’histoire de leur nocivité : guerre de religion, croisade, inquisition, soutien actif aux nazis…. Il faut mettre au pas TOUTES les religions, une fois pour toute. Les athées sont de plus en plus nombreux dans le monde, on va continuer longtemps à se faire emmerder par une minorité de débiles ? »
On appréciera à sa juste valeur cet appel à la haine et à la violence écrit dans une littérature approximative bien indigne d’un diplômé de Science Po Aix. Il paraît pourtant que l’on ne peut pas dire n’importe quoi sur Facebook.
Puis-je me permettre au reste d’infliger au lecteur une autre littérature, moins approximative et pour tout dire très précise, celle de la loi sur la liberté de la presse, article 24 alinéa 8: « Ceux qui, …, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 45.000 € ou de l’une de ces deux peines seulement. »
Imaginez maintenant de tels propos tenus par un inconnu, mais de droite, si possible FN, appelant à atomiser « ces bâtards » de musulmans… Imaginez, juste quelques secondes. Autrefois on disait « que vous soyez puissant ou misérable ». Aujourd’hui, c’est plutôt « que vous soyez de gauche ou de droite » !
Au fait, à cette heure MM. Adolphe, Gros et Cortegiani sont toujours amis « face-bookiens » de ce grand humaniste qu’est Pierre Nicolas…