Cette maxime de bon sens semble pourtant avoir échappée à la caste politique LR et PS qui se dispute aujourd’hui sur la tenue d’une « consultation locale » destinée à valider la préfiguration du Parc Naturel du Mont Ventoux.

La gauche veut tout simplement esquiver la consultation des habitants, quant aux « Républicains » ils souhaitent limiter la consultation aux seuls élus municipaux des communes concernées.

Aucune  de ces deux approches n’est satisfaisante !

Les élus Front National du territoire du Ventoux considèrent pour leur part que la consultation doit s’adresser à tous les citoyens des 39 communes concernées dans le cadre d’un référendum.

Un sujet aussi important que le projet de Parc Naturel Régional du Ventoux conditionne le développement et l’avenir de notre territoire sur le long terme. Sa mise en place ne doit donc pas être décidée en catimini par les élus municipaux qui suivront les consignes de leur maire.

Le Front National rappelle que la protection de l’environnement peut déjà s’effectuer en dehors de la structure des PNR et que contrairement aux déclarations qui se veulent rassurantes du président du SMAEV, Alain Gabert, la création d’un PNR va bien au-delà de celle d’un simple label. Elle se traduira obligatoirement par davantage de réglementations, davantage de contraintes et davantage  d’impositions car il faudra bien que les collectivités rémunèrent les fonctionnaires supplémentaires attachés à son bon fonctionnement.

Julien Langard

Conseiller municipal FN de Carpentras

Conseiller communautaire à la CoVe