MMLP

Question écrite n° 25163 publiée le 23 avril 2013
sécurité publique – sécurité des biens et des personnes – chantiers de construction. vols et agressions. lutte et prévention

Mme Marion Maréchal-Le Pen alerte M. le ministre de l’intérieur sur le développement de l’insécurité, des vols et du racket qui entourent les chantiers du bâtiment dans certaines zones urbaines sensibles. Outre les traditionnels vols de matériaux, de câbles, d’outils, de carburants, se développe une violence à l’encontre des personnels employés sur les sites, dont la présence gène les trafics qui prospèrent dans ces quartiers. La presse nationale a relayé ces dernières semaines l’escalade de ces faits divers, en Seine-Saint-Denis notamment, où plusieurs salariés ont été victimes de tirs. En outre, une nouvelle forme de délinquance s’est développée. Ces chantiers, qui s’inscrivent souvent dans différentes politiques de rénovation urbaine, représentent des marchés importants et donnent lieu à divers chantages et autres formes de racket de la part d’entrepreneurs peu scrupuleux, n’hésitant pas à user de la menace physique pour obtenir de la sous-traitance ou des marchés de sécurisation des sites. Les entreprises qui sont victimes de ces comportements se trouvent obligées de supporter les différents surcoûts, répercutés sur la note que doit régler le contribuable. Il lui est demandé quelles mesures il compte prendre afin d’enrayer ces différents phénomènes et faire respecter l’État de droit dans ces quartiers.