Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, Stéphane Ravier et Emmanuel Fouquart.

Depuis plusieurs mois, les salariés des usines de ciment Vicat – Lafarge – Calcia, à Fos-sur-Mer, se battent contre le projet d’installation d’un nouveau complexe cimentier par le groupe SEFRIOUI, dirigé par le Marocain Anas Sefrioui. Si ce projet se concrétise, il mettrait en danger de mort l’industrie cimentière française, et menacerait des centaines d’emplois dans notre Région.

L’usine SEFRIOUI n’utilisera pas de matière première (clinker) extraite en France, mais provenant du Maroc. Ainsi, les normes environnementales et sociales françaises ne s’appliqueront pas tout au long du processus de production et notamment lors de la phase la plus polluante, l’extraction. Ces produits seront importés à très faible coût, engendrant un prix faible pour le ciment ainsi fabriqué. Les sites d’extraction autour de Fos-sur-Mer et dans le Haut-pays niçois seraient rendus inutiles par le nouveau complexe cimentier.

Cette catastrophe industrielle est rendue possible par l’inaction des dirigeants socialistes et de Christian Estrosi, président de la Région PACA et de la métropole Nice-Côte d’Azur, qui refusent d’engager une politique de patriotisme économique pour sauver nos fleurons industriels. Les salariés de Vicat – Lafarge – Calcia et les centaines d’autres employés menacés, peuvent compter sur la mobilisation des élus du Front National pour les défendre par tous les moyens possibles.

Dans la journée, le groupe FN déposera une motion pour que le Conseil régional de PACA s’engage à défendre les salariés menacés dans toute la région.