Communiqué de presse

GROUPE « AVIGNON DEMAIN »

Président de groupe : Philippe LOTTIAUX

Avignon, le 27 juin 2014

Je tiens à saluer le discours de Farid Metboul à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle mosquée de la Grange d’Orel. En se prononçant clairement et sans ambiguïté pour un islam modéré et contre la radicalisation, il œuvre pour le retour à l’entente de toutes les communautés et l’intégration de tous, qui font aujourd’hui de plus en plus défaut à notre pas et, tout particulièrement, à notre ville.

Chacun a évidemment le droit de vivre pleinement sa religion, dès lors que cela s’inscrit dans le cadre des lois de la République. Une république laïque qui permet et reconnaît la pratique des différents cultes, dès lors qu’elle n’empiète pas sur l’espace public.

La question est primordiale. C’est en respectant les croyances de chacun que notre société évitera les tensions et les radicalisations. Mais c’est aussi en assurant l’intégration de tous dans une civilisation occidentale dont les fondements sont judéo-chrétiens.

Par le passé, nous avons de nombreux exemples ou chrétiens, juifs, musulmans et athées ont su vivre ensemble. Ce parce que la communauté ne primait pas sur la société. Parce que tous avaient avant tout la volonté de s’intégrer, à l’école, dans l’espace public, au travail, dans un pays dont les lois s’appliquaient à tous indépendamment de leur appartenance religieuse.

L’enjeu, aujourd’hui, est bien celui de cette intégration, dont la perspective semble s’éloigner ce qui conduit, de fait, aux radicalisations et à toutes les dérives.

En ce sens, tout discours de respect, de tolérance et tournant le dos aux communautarismes est un signe d’espoir.