FIGAROVOX/TRIBUNE – Le père Jacques Hamel a été égorgé par deux dijhadistes, dont l’un avait déjà été arrêté pour terrorisme. Pour Eloïse Lenesley, cet événement révèle le poids tragique des lâchetés politiques qui minent la nation.

Source : Jacques Hamel, martyr du fanatisme et des lâchetés politiques