La presse nous apprend que Mme Sonia Zidate, ancienne militante du Modem – pressentie par M. Estrosi au printemps dernier pour être candidate sous les couleurs des Républicains aux élections législatives sur la 3e circonscription -, ne serait plus dans la compétition. On serait en passe de trouver l’oiseau rare pour la remplacer. Il s’agirait de Patrick Merle, candidat UDI dans cette circonscription, qui pourrait recevoir l’adoubement des Républicains dans le cadre d’un accord entre les deux formations politiques. M. Merle, dans une interview à Vaucluse Matin, déclare qu’il rêve de faire de la politique depuis l’âge de 14 ans. Il devra sans doute se contenter de faire de la tambouille électorale ! En effet, alors que nos compatriotes, notamment dans le Vaucluse, sont préoccupés par l’avenir de leurs enfants, l’insécurité croissante, le communautarisme islamiste rampant, que nos agriculteurs crèvent de faim, M. Merle n’affiche qu’une seule ambition : faire barrage au Front National et à Marion Maréchal-Le Pen ! M. Merle confond même la politique avec le casino : ne déclare-t-il pas qu’il « mise sur un vrai front républicain pour battre le FN » ? C’est sans doute pour cela que M. Merle s’affiche ostensiblement sur les réseaux sociaux avec M. Gros, maire socialiste de Monteux… Il n’y a donc clairement qu’un seul candidat dans la 3e circonscription pour porter les valeurs traditionnelles de la droite : Marion Maréchal-Le Pen.

Georges Michel, secrétaire départemental adjoint du Front National de Vaucluse