14333079_1194803273938822_4521100302675704326_n

 Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen

J’apprends que la priorité des Républicains de Vaucluse n’est pas de lutter contre le chômage, l’insécurité ou l’islamisation du territoire, mais de me « mettre dehors » de la 3e circonscription, comme le déclare élégamment M. JB. Blanc, secrétaire départemental des LR. Et rien sur la politique délétère de la gauche.

Il est vrai que lorsqu’on cogère le département avec les socialo-écolo-communistes, comme le fait chaque jour M. Blanc, qu’on laisse les clés de Carpentras aux socialistes, comme le fit M. Aubert en 2014, qu’on se fait élire grâce aux voix de gauche à la région en 2015, qu’on a laissé les socialistes s’emparer d’Avignon, etc…

Il y a longtemps que les Républicains-ex UMP et leurs alliés UDI et Modem ont renoncé à combattre les socialistes, pire, qu’ils s’accommodent très bien avec eux d’une cohabitation de bon aloi.

Et aujourd’hui, comble de l’imposture, ces mêmes LR osent se présenter comme les tenants d’une « droite des valeurs », alors que le chef de file des fillonistes vauclusiens n’est autre que le sénateur Milon, grand défenseur de la PMA, de la GPA, des salles de shoot et du mariage pour tous !

L’occasion m’est donnée de rappeler que j’ai été, suis et resterai de tous les combats pour la défense des valeurs traditionnelles. Et j’ai vu bien peu d’élus LR vauclusiens dans ces engagements pourtant si essentiels pour notre civilisation.

Les Vauclusiens et Vauclusiennes, attachés à la famille, à notre identité (très mise à mal durant les années Sarkozy-Fillon), peuvent compter sur moi pour défendre ces valeurs. Car il ne s’agit pas pour moi d’un engagement de circonstance mais de l’expression de convictions profondes.