Si vous venez vous promener à Carpentras le soir, vous aurez peut-être la surprise de rencontrer une des dépanneuses qui sillonnent les rues à la nuit tombée. Cet étrange ballet n’appartient pas au programme des « Noëls insolites » commandités par la mairie socialiste de Francis Adolphe mais il est tout simplement la suite logique de trente années de laxisme et de démagogie de l’UMPS en matière de sécurité.

Ces dépanneuses qui déambulent la nuit dans nos rues, à l’abri des regards indiscrets, sont destinées à évacuer les carcasses des véhicules incendiés par des « jeunes » lors des festivités du nouvel an… ou autres….

Dernier épisode du feuilleton de la délinquance à Carpentras: un incendie à la résidence le Cézanne dans la nuit du vendredi au samedi 11 janvier. Trois véhicules détruits pour le prix d’un. Trois familles qui ne savent pas comment elles iront travailler lundi matin.

Un grand merci aux personnes qui nous font parvenir les images de la réalité et participent ainsi à la réinformation des consciences.

saintsilvestre

Julien Langard, responsable du canton de Carpentras Sud