COMMUNIQUE DE PRESSE DE MARION MARECHAL-LE PEN –

2 octobre 2013

C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le départ du 1er Régiment Étranger de Cavalerie de la ville d’Orange vers les Bouches-du-Rhône.  Cette décision de transfert fait suite à la politique gouvernementale de réduction drastique des effectifs de notre armée.  

A défaut d’avoir le courage de mener des réformes  structurelles dans le budget, les gouvernements de droite et de gauche ont préféré brader notre savoir-faire militaire et perdre notre indépendance diplomatique en réalisant des économies plus discrètes dans le court terme mais qui ne manqueront pas d’avoir un coût important pour la souveraineté de la France dans les années à venir.

Au-delà de la dimension affective qui me fait regretter le départ d’un régiment d’élite, si prestigieux dans notre histoire,  je ne peux que m’inquiéter des répercussions économiques immédiates dans un département déjà fortement touché par le chômage et les difficultés économiques.