Mercredi 5 novembre, le Front National de Vaucluse est venu apporter son soutien aux agriculteurs qui manifestaient leur colère dans les rues d’Avignon. Le dumping social pratiqué au sein de l’UE, la menace que représentent les méga traités de libre échange entre l’UE, le Canada et les États-Unis, l’incapacité de l’UE et de la nouvelle PAC face aux crises et en particulier face à l’embargo Russe, l’incongruité des règlementations européennes qui ne tiennent jamais compte des réalités du terrain, le nouveau zonage de la directive nitrates qui menace de faire disparaître purement et simplement l’agriculture du paysage vauclusien, la nouvelle délinquance dans les campagnes (vols de récoltes, de matériel, de carburant…), la perspective de supprimer le contrat vendanges sont autant de motifs d’inquiétude pour cette profession passablement éprouvée par les politiques ultra libérales du PS et, en son temps, de l’UMP. Aujourd’hui le Front National est le seul mouvement qui défende réellement les intérêts des paysans en prévoyant dans son programme de mettre en œuvre le patriotisme économique et alimentaire, seule solution crédible pour les préserver des affres de la mondialisation. Lors de cette manifestation qui regroupait plus de 500 agriculteurs, il n’était donc pas étonnant que seuls les élus du Front National, excepté deux élus de couleur différente, défilent en nombre aux côtés des agriculteurs.