Image5

Ainsi donc, Christian Estrosi a tenu sa promesse honteuse : ce jour, il a réuni sa fameuse « Conférence régionale », contournant ainsi le suffrage universel qui s’est exprimé en décembre 2015. Cette « conférence » est une assemblée parallèle, sans légitimité. C’est une insulte aux 886 177 citoyens de PACA (45,22 % des suffrages exprimés) qui ont porté leur vote sur la liste de Marion Maréchal-Le Pen. Plus largement, c’est une insulte au principe essentiel de la démocratie représentative, principe inscrit dans notre Constitution.

La gauche qui s’était suicidée au soir du premier tour des élections régionales, faute d’entrer par la porte, fait donc son entrée par la fenêtre dans l’hémicycle du Conseil régional, avec la complicité, toute honte bue, d’Estrosi.

MM. Pezet, Gaudin, Vauzelle, anciens présidents du Conseil régional de PACA, constitués pour l’occasion en bal des revenants, ont même pu siéger à la tribune présidentielle. Pantalonnade, mascarade, estrosinade !

Un jour sombre pour la démocratie dans notre région.

Pour protester contre cette forfaiture, les élus du groupe Front National, vos élus, revêtus de leur écharpe, se sont rassemblés, devant l’hémicycle.

Georges Michel

secrétaire départemental adjoint du Front National de Vaucluse