Monsieur le Sénateur,

 

Lors de la séance publique du conseil départemental de Vaucluse du 27 janvier dernier, nous avons été de nouveau invités à voter l’attribution d’une allocation dite de solidarité en votre faveur d’un montant de 14 091,84 €, ce que nous avons refusé.

Vous n’êtes pas sans connaître les difficultés d’ordre budgétaire auxquelles est confrontée notre collectivité d’une part, et la lourdeur de la pression fiscale qui s’exerce sur le contribuable vauclusien d’autre part.

Si vous êtes légalement en droit de percevoir cette allocation de par votre statut d’ancien conseiller général de Vaucluse, la décence voudrait que vous renonciez par vous-même à en bénéficier, étant précisé que vos indemnités de sénateur en activité vous mettent en principe à l’abri de toute difficulté d’ordre matériel.

Le général de Gaulle, avait en son temps renoncé à son indemnité présidentielle.

Connaissant votre attachement à cet ancien chef d’Etat, nous ne saurions que trop vous inviter à suivre son exemple.

Ne doutant pas que vous saurez vous montrer solidaire de nos administrés, veuillez agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de nos respectueuses salutations.

Hervé de LEPINAU, conseiller départemental, canton de Carpentras

Danielle BRUN, conseiller départemental, canton du Pontet

Marie THOMAS de MALEVILLE, conseiller départemental, canton de Carpentras

Rémy RAYE, Conseiller départemental , canton de Monteux

Joris HEBRARD, conseiller départemental, canton du Pontet

Antonia DUFOUR, conseiller départemental, canton de Monteux