Communiqué de presse du GROUPE « AVIGNON DEMAIN »               

Avignon, le 11 juin 2016

Marché de Noël : la Mairie perd les pédales !

 Nous avions cru à un poisson d’avril tardif, mais il n’en est malheureusement rien. La Ville a bel et bien décidé de supprimer le marché de Noël ! On ne peut qu’être stupéfaits de cette décision absurde prise sans aucune concertation. On l’est plus encore à la lecture des arguments avancés par la municipalité, qui prétend ainsi « dynamiser le commerce de proximité »et « parer notre cité des couleurs et de la magie de Noël » (sic).

Mais cette décision n’est hélas que la suite logique d’une opération de déconstruction entamée dès 2014 avec l’exil de la crèche, puis des santonniers, loin de la Mairie et l’éclatement des chalets, avec les mauvais résultats que l’on sait…

Aux yeux des idéologues de l’Hôtel de Ville, il était sans doute inconcevable d’avoir une animation qui fonctionnait dans l’intra-muros, qui plus est pour célébrer dans la tradition une fête chrétienne ! « Intra-muros », « tradition » et « chrétien » : trois gros mots insupportables pour la gauche sectaire ! Il devenait urgent de faire disparaître tout cela à grands coups de pseudo-parades à la gloire d’un « vivre ensemble » de façade. Remettez nous donc une dose de socio-culturel pour masquer le vide ! En enfermant au passage les santonniers aux Célestins, comme cela on est sûrs qu’ils seront bien cachés ! Et tant pis pour les commerçants du centre qui verront encore un peu plus leur clientèle se diriger vers Auchan, qui lorgne déjà sur les chalets…

Les « festivités » de Madame Helle seront à la magie de Noël ce que François Hollande est à la baisse du chômage. Et sa décision s’inscrit dans le droit fil de la politique socialiste de destruction de notre histoire, de notre identité et de nos traditions. Helle/Belkacem, même combat !

Trop, c’est trop ! Madame le Maire, pour une fois, écoutez les Avignonnais. Faîtes revenir la crèche dans notre Hôtel de Ville, retrouvons nos santonniers Place de l’Horloge au sein d’un marché encore plus beau, installons Place Pie une patinoire pour petits et grands, et soyons fiers et heureux, à Avignon, de partager la joie et la magie de Noël de la plus belle des façons.  Mais en tous cas ne laissons pas la gauche détruire encore un peu plus nos traditions et notre ville !

Philippe Lottiaux, président du groupe « Avignon demain »