13237837_1729810420633627_6198567165071004389_n

Extraits du discours de Marion au meeting du Printemps européen à Strasbourg, dimanche 22 mai 2016.

« Avant en URSS on disait « le communisme ne marche pas, il faut plus de communisme » c’est le même discours pour l’Union européenne….

Vous n’en avez pas encore assez vu avec ces 22 millions de chômeurs, et ces 100 millions de pauvres ? Et bien vous aurez le Tafta !…

L’Union européenne se livre aux USA sur le plan économique comme elle s’était déjà livrée sur le plan militaire par l’OTAN…

Tel est l’esprit de cette Union Européenne désincarnée, hors-sol, technocratique qui désespère les peuples et les condamnent aux horizons sans espoir…

Nous avons le droit légitime de ne pas souhaiter devenir une terre d’islam…

Si nous souhaitons rester fidèle à l’âme incandescente de l’Europe (…) alors il nous faut puiser dans nos racines…

Nous défendons le droit inaliénable des peuples à disposer d’eux-mêmes. Peut-on encore défendre le droit des peuples à rester eux-mêmes ?…

En Europe la femme est célébrée depuis tout temps ! Athéna, la vierge Marie, les saintes patronnes, Jeanne d’arc…

Ils chérissent la guerre et l’ingérence au nom des droits de l’homme et déplorent les victimes des islamistes qu’ils ont mis au pouvoir… Ils chérissent l’immigration et déplorent le terrorisme…

C’est donc à nous de penser et préparer l’alternative européenne hors de leur cadre mortifère…

Mes amis, cette jeunesse européenne que nous sommes est celle de l’espérance…

Avec nous, l’Europe ne sera pas condamnée à être la vieille dame usée qui a fait son temps comme ils tentent de nous le faire croire…

Avec nous, l’Europe peut-être la jeune femme qui se dresse à l’aube de sa vie car nous avons foi en elle…

Nous ne sommes pas la jeunesse européenne du fait de nos années, nous sommes la jeunesse car notre foi est plus grande que leur renoncement…

Il faudra travailler, beaucoup et dur car si l’Union européenne gouverne mal, elle se défend bien…

Nous avons un devoir de mémoire, un devoir de courage, un devoir de succès !…

Si Black M n’aime pas la France, qu’il respecte ceux qui l’aiment à en mourir…

On assimile des individus, pas des peuples entiers !… »