ClFHS_VWgAAVAYX

A l’occasion de l’examen de deux propositions de loi, Marion est intervenue aujourd »hui à la tribune de l’Assemblée.

« La GPA dissimule des intérêts financiers qui asservissent la vie humaine à l’utilitarisme et la santé aux intérêts marchands. »

« Les lobbys de la commercialisation du corps ont trouvé une parade : effacer les aspérités commerciales de la GPA ».

« Les souffrances psychologiques des mères porteuses et les conséquences sur l’identité et la filiation des enfants sont totalement occultées ».

« Le procédé s’apparente à de l’esclavage moderne où les femmes sont réduites à des ventres de location et les bébés à des marchandises. »

« C’est une industrie florissante qui utilise la misère humaine pour engranger des profits ».

« La réalité c’est que très peu de femmes se portent volontaires pour prêter gratuitement leur ventre. »

« Une telle pusillanimité d’Etat s’apparente à une légalisation de fait. »

« Lutter contre la GPA passe par un renforcement des sanctions à l’encontre de ceux qui font la promotion du tourisme procréatif ».

« Je rejoins la proposition d’adoption d’une convention internationale contre la procréation et la GPA. »

« La France doit s’opposer avec force à cette civilisation de l’Homme-produit. »