CARPENTRAS, le 12/11/2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE MARION MARÉCHAL-LE PEN

DÉPUTÉ DE LA TROISIÈME CIRCONSCRIPTION DE VAUCLUSE

Messieurs les élus, le 11 novembre, cessez le feu !

Au lendemain des cérémonies commémoratives du 11 novembre, moments dans lesquels l’esprit d’apaisement, de réconciliation et de cohésion nationale devrait prévaloir sur toute autre considération, Marion Maréchal-Le Pen tient à faire part de son écœurement vis-à-vis des bassesses pratiquées par certains élus locaux.

Bien qu’élue député de Vaucluse, certaines mairies ne l’ont pas conviée à assister aux cérémonies au mépris des règles protocolaires. D’autres l’ont empêchée de se faire représenter lors des dépôts de gerbe, usage pourtant répandu et admis dans toute la France. Des présidents d’associations patriotiques et d’anciens combattants ont également subi des pressions lorsqu’ils faisaient preuve de courtoisie et de politesse à l’égard de leur représentante à l’Assemblée Nationale ou de son suppléant.

Cette attitude, de la part d’élus qui se disent « républicains et démocrates », est en totale contradiction avec leurs prétendues valeurs. Elle est à la fois insultante pour les élus du Front National et pire, pour le peuple. Enfin, elle est symptomatique d’une peur non dissimulée de fin de règne imminente.