Avignon, le 29 septembre 2016

 Communiqué de presse

 

Alors que :

  • les populations sont de plus en plus inquiètes des plans d’accueil des migrants imposés par l’Union Européenne et du projet autoritaire du ministre de l’Intérieur de démantèlement de la jungle de Calais (autant créer des « mini Calais » partout, !)
  • nos SDF continuent à dormir dans les rues,
  • les derniers mois ont hélas montré que des djihadistes s’infiltraient parmi les migrants et ont illustré les graves dérives (violences, délinquance, …) conséquence de cet accueil inconsidéré,
  • nous devons faire face à une vague de communautarisme sans égale dans nos quartiers,

le Maire d’Avignon et sa majorité de gauche, soutenue d’ailleurs par ce qu’il reste de la droite avignonnaise, persistent et signent : des centaines de migrants sont et seront accueillis à Avignon.

La motion « Ma ville sans migrants » proposée par notre groupe FN/RBM au Conseil municipal ce mercredi, et répondant à la légitime inquiétude de nos concitoyens, a ainsi été balayée méprisamment d’un revers de main par la gauche avignonnaise.

Sur cette question qui concerne le quotidien des Avignonnais et des Montfavétains, nous avons alors logiquement proposé un référendum local, afin de donner la parole à nos concitoyens. Nous n’avons recueilli qu’insultes.

Une nouvelle preuve, après la suppression autoritaire du marché de Noël, que la gauche avignonnaise, qui n’a que le mot « concertation » à la bouche, est en fait sectaire, aveugle et sourde aux vraies attentes des habitants et demeure soumise à une idéologie mortifère d’un autre temps !

Philippe Lottiaux, président du groupe « Avignon demain » au Conseil municipal d’Avignon