Nanterre, le 28/8/2013

Communiqué de Presse du Front National

Alors que la France est déjà depuis des années en proie à un trop-plein d’immigration, le gouvernement annonce une nouvelle facilitation des démarches de naturalisation.
L’objectif avoué de Manuel Valls est désastreux : revenir aux pires chiffres des années Sarkozy, c’est à dire près de 100 000 naturalisations par an comme entre 2007 et 2011, après la baisse conjoncturelle de 2012.

C’est donc un nouveau quinquennat d’immigration massive qu’on annonce aux Français, ce qui est parfaitement irresponsable vu les dégâts que provoque l’immigration de masse sur notre économie, le niveau des salaires en France, notre identité et notre sécurité collective.

Le Front National demande au gouvernement d’écouter enfin les Français et d’annuler en conséquence ses projets en matière de naturalisation.
Il réclame en outre sur ce sujet et sur les autres volets de la politique migratoire la mise en place d’un véritable arsenal anti-immigration pour rompre avec 30 ans de folles dérives :
– En matière de naturalisations, l’exigence et non le laxisme du PS et de l’UMP : suppression de l’acquisition automatique de la nationalité, impossibilité d’obtenir la nationalité pour les étrangers ayant un casier judiciaire, durcissement général des critères. La carte d’identité française est un honneur, pas une simple formalité administrative
– La réduction massive de l’immigration légale de 200 000 par an à 10 000 par an, la fin du regroupement familial et la suppression de toutes les pompes aspirantes de l’immigration clandestine, notamment l’AME réservée aux clandestins, mise en place par Lionel Jospin et poursuivie par Nicolas Sarkozy
– Le rétablissement de frontières nationales et la dissolution en conséquence de l’espace Schengen
– La souveraineté migratoire et non la dictature des juges laxistes de l’Union européenne et de la CEDH
– L’interdiction de verser des subventions publiques aux associations qui incitent à l’immigration clandestine
– La mise en place de la priorité nationale pour l’accès à l’emploi et au logement social